1er budget du gouvernement de la CAQ 2019-2020 : L’Alliance salue les mesures budgétaires qui permettent de consolider les avancées de l’industrie touristique comme vecteur de développement économique du Québec

L’Alliance est satisfaite des mesures annoncées pour l’industrie touristique par le gouvernement dans le Plan budgétaire du Québec — Mars 2019. Elles permettent d’intervenir sur les axes prioritaires de succès pour la destination en bonifiant notamment les leviers financiers déjà en place pour développer les expériences touristiques, agir sur la pénurie de main-d’œuvre et l’accessibilité de la destination. En ce sens, l’Alliance est heureuse de constater que des mesures contribueront à répondre aux recommandations qu’elle a formulées afin d’assurer une performance touristique durable. Elle reconnait entre autres les efforts pour poursuivre le renouvellement de l’offre touristique et favoriser le rayonnement des produits locaux et régionaux par le développement du tourisme gourmand et de l’agrotourisme. Ces investissements sont en lien direct avec les expériences phares mises de l’avant pour promouvoir la destination sur les marchés hors Québec.

Ce budget permet de conclure les avancées réalisées ces dernières années dans le cadre du plan de développement de l’industrie touristique 2012-2020. En phase avec la stratégie de croissance économique du tourisme, qui est en développement pour les années 2020-2025, l’Alliance souligne la reconnaissance par le gouvernement du Québec de l’impact du tourisme comme vecteur économique du Québec et de ses régions. Cela donne le ton pour l’an prochain. À ce propos, l’Alliance salue l’ouverture, l’écoute et la vision de la ministre Caroline Proulx dans la consultation publique qu’elle mène actuellement et réitère l’importance d’y participer en grand nombre pour le développement concerté de la destination.

Contrer la pénurie de main-d’œuvre

Malgré les opportunités que présentent la croissance mondiale du tourisme et les forces de la destination, les enjeux reliés à la pénurie de main-d’œuvre freinent l’industrie. Dans ce contexte, l’Alliance est heureuse de constater que le budget prévoit des sommes pour accroître la participation au marché du travail des travailleurs d’expérience notamment par le crédit d’impôt pour la prolongation de carrière fixé à 60 ans et la réduction des charges sur la masse salariale liée à ce même groupe.

L’organisation souligne aussi la nouvelle indemnité aux fins du crédit d’impôt relatif à la déclaration des pourboires. Cette compensation pour les charges supplémentaires que doivent assumer les employeurs permettra d’offrir des avantages sociaux plus attrayants aux travailleurs de l’industrie.

Accroître l’accès au Québec et aux expériences au sein de la destination

L’investissement de 10 millions de dollars pour bonifier et élargir l’offre de services de transports interconnectés, tels que l’autopartage, l’auto en libre-service, le vélo partage et le taxibus, permettra de favoriser l’accès des visiteurs aux expériences touristiques offertes dans les régions. L’association d’affaires se réjouit de ce programme et espère qu’il ouvrira la voie à de futurs investissements pour le développement aérien, fluviale et ferroviaire, dessertes essentielles pour le succès de la destination.

Favoriser le développement des produits et des expériences de calibre mondial et assurer la compétitivité des coûts

Il importe de continuer à développer et à renouveler les expériences touristiques en s’assurant que les entreprises bénéficient d’un contexte favorable à l’investissement et à l’innovation. À ce propos, le budget prévoit soutenir la capitalisation d’un nouveau fonds pour stimuler l’émergence de projets novateurs. L’investissement se fera sous forme d’une prise de participation dans un fonds d’une taille de 11,5 millions de dollars capitalisé à parts égales par le gouvernement du Québec et par Filaction.

De même, pour répondre à la forte demande des entreprises qui souhaitent développer les attraits s’inscrivant dans les créneaux du tourisme hivernal, évènementiel, de nature et d’aventure et maritime, une enveloppe de 40 millions de dollars est prévue pour des interventions dans le cadre du Programme de soutien aux stratégies de développement touristique (PSSDT).

Au-delà des sommes concrètes annoncées, plusieurs initiatives pour soutenir l’entrepreuneriat sont proposées. De plus, dans l’optique d’assurer la compétitivité des coûts et le souhait de mettre en place des règles d’encadrement à l’entreprise privée pour l’économie collaborative, l’organisation se réjouit que les plateformes numériques aient dorénavant l’obligation de s’inscrire au régime de la taxe sur l’hébergement.

Assurer une mise en marché performante de la destination et des entreprises

Pour faire face à la concurrence mondiale en tourisme, l’industrie doit bénéficier des ressources, de l’agilité et de la synergie requise à la promotion performante de la destination, ici et sur les marchés hors Québec. Pour y parvenir, l’écosystème numérique devra continuellement évoluer pour permettre de connecter les touristes et les entreprises. Les 400 millions de dollars prévus au cours des sept prochaines années dans les infrastructures en région pour assurer l’accès à une connexion Internet haute vitesse et à un réseau cellulaire large bande dans toutes les régions contribuera assurément à répondre à ce besoin.

Citations

« Les sommes investies et les mesures présentées dans le budget sont encourageantes pour les entreprises touristiques et assurent de bonnes bases pour poursuivre leur développement. La destination, et notre esprit entrepreneurial permettront d’enrichir les expériences offertes aux voyageurs pour consolider le positionnement concurrentiel du Québec sur les marchés. » — Éric Larouche, président du conseil d’administration de l’Alliance

Ce budget reconnaît que le tourisme est un vecteur de développement économique d’importance pour le Québec. Les mesures annoncées démontrent l’écoute du gouvernement et sa volonté d’agir maintenant sur des priorités identifiées par les acteurs de son industrie.   C’est d’autant plus stimulant que s’amorcent les travaux entourant la prochaine stratégie de croissance économique du tourisme 2025 à laquelle l’ensemble de l’Industrie souhaite collaborer activement. » — Martin Soucy, président-directeur général.

À propos de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec

L’Alliance s’engage à faire du Québec une destination touristique de calibre mondial. Mandataire de la ministre du Tourisme pour faire la promotion de la destination sur les marchés hors Québec, elle est le porte-voix de 10 000 entreprises touristiques, réunies au sein de 40 partenaires associatifs régionaux et sectoriels. Partenaire de réussite de l’industrie qu’elle rassemble, concerte et représente, l’Alliance soutient et participe au développement de l’offre et à la mise en marché touristique du Québec. L’Alliance contribue au rayonnement national et international de la destination et à l’accroissement des retombées économiques au Québec.

Source et renseignements :
Kim Martel, Responsable des communications
[email protected]
418 952-7191