La Conférence économique de l’industrie touristique québécoise (CEITQ) a accueilli favorablement l’annonce du gouvernement du Québec concernant la mise en place d’un passeport vaccinal à partir du 1er septembre prochain.

Tel que présentée par le ministre de la Santé, Christian Dubé, cette mesure donnera un plein accès aux personnes adéquatement vaccinées aux événements publics à fort achalandage, aux activités à haut taux de contacts qui sont des lieux de grande socialisation et aux activités et services non-essentiels.

Bien que plusieurs questions sur les opérations de ce passeport demeurent pour l’instant sans réponse et que les délais d’implantation sont courts, cette mesure peut permettre d’éviter de confiner à nouveau notre industrie qui génère 400 000 emplois au sein de 32 000 entreprises réparties dans toutes les régions du Québec.

À cet égard, la Conférence appuie la mise en place des projets pilotes qui auront lieu dans différents types d’établissements au cours des prochaines semaines et qui viseront à s’assurer que la mécanique opérationnelle de l’application soit simple et conviviale. Il devra aussi être démontré que son utilisation est sécuritaire afin de favoriser l’entière adhésion des entreprises et des voyageurs qui pourront s’en servir en toute confiance dans les régions et secteurs touristiques du Québec.

Compte tenu de la réouverture récente de la frontière avec les États-Unis et la réouverture prochaine pour les arrivées internationales, la Conférence souhaite que la mise en place du passeport et son utilisation soient harmonisées avec les provinces canadiennes et les autres pays.