Québec, 22 mars 2022 – L’Alliance de l’industrie touristique du Québec réagit favorablement au budget dévoilé aujourd’hui par le ministre des Finances, Éric Girard. Dans un contexte de reprise graduelle du tourisme, les mesures annoncées contribueront à optimiser la demande, à générer des revenus pour les entreprises, à développer le produit touristique et à consolider la position concurrentielle du Québec sur les marchés internationaux. 

Même si les deux dernières années ont été particulièrement difficiles pour les entreprises et les différents secteurs touristiques au Québec, l’Alliance et ses partenaires se réjouissent de pouvoir compter sur un éventail important de mesures qui permettront de soutenir la création de nouvelles opportunités, d’innover et de mieux s’engager dans la relance. 

 

Soutenir les entreprises touristiques et préparer l’avenir 

Il faut souligner la considération du gouvernement du Québec alors que le budget 2022-2023 offre une place de choix au tourisme ainsi que des leviers de financement avantageux permettant d’accompagner la relance. 

La mise en place d’une aide financière adaptée à la réalité des entreprises touristiques, telle que la possibilité de convertir en pardon une partie des prêts consentis dans le cadre du PACTE-Tourisme, démontre une capacité à s’adapter à la réalité des entreprises touristiques et de les soutenir. 

 

Soutenir l’investissement pour développer le produit touristique 

L’association d’affaires souligne avec enthousiasme la reconduction des programmes de soutien à l’investissement qui ont fait leurs preuves et qui facilitent la réalisation de projets innovants tout en développant les produits et expériences touristiques de calibre mondial.  

La somme de 134 millions accordée au Programme d’aide à la relance de l’industrie touristique (PARIT), un programme particulièrement apprécié des entreprises, permettra notamment de contribuer à la bonification de l’offre et faciliter la transition des entreprises vers un développement plus durable et responsable. 

L’ajout sur les cinq prochaines années de plus de 20 millions de dollars pour encourager la pratique d’activités et de loisir en plein air, tant pour les parcs régionaux que la Sépaq, de même que la somme de 15 millions sur trois ans accordée pour le prolongement du Fonds de financement pour les établissements hôteliers (PADAT), constituent des bases solides pour stimuler l’investissement dans ces secteurs. 

De plus, l’accompagnement adapté aux régions touristiques et à leurs entreprises, pour lequel est prévu un montant de 95 millions sur cinq ans, sera essentiel pour consolider l’expertise et la capacité d’intervention des associations touristiques régionales et soutenir les nombreux festivals et événements touristiques qui font la renommée et la fierté des villes et régions du Québec. 

 

Optimiser la reprise de la demande pour favoriser la génération de revenus 

L’enveloppe de 234 millions de dollars sur cinq ans, qui permettra de rendre plus accessibles des dessertes aériennes régionales déterminées et dont les détails seront présentés prochainement mérite d’être souligné.  

L’appui de 10 millions de dollars consacrés au développement de liaisons aériennes directes vers le Québec aidera également à reconnecter la destination québécoise aux marchés cibles internationaux. 

 

Faire face à la réalité de la main-d’œuvre 

Dans leurs recommandations dévoilées en février, les membres de l’industrie ont insisté sur l’importance de soutenir les initiatives qui visent à relever les défis posés par la pénurie actuelle de main-d’œuvre dans le secteur touristique.  

En fonction des crédits supplémentaires octroyés au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et considérant l’importance accordée au secteur du tourisme dans ce budget provincial, l’industrie est dès maintenant prête et disponible à travailler avec les partenaires et les instances gouvernementales afin d’identifier et mettre en œuvre des solutions appropriées à la réalité des entreprises. 

Rappelons que l’industrie a notamment ciblé la mise en place d’un plan de valorisation des emplois en tourisme, l’aide au recrutement des travailleurs étrangers temporaires, le déploiement d’initiatives de jumelage saisonnier entreprises-employé.e.s, et la facilitation des déplacements des travailleurs en tourisme dans les régions du Québec. 

 

Citation 

« Le tourisme au Québec, c’est 25 000 entreprises et 400 000 équipiers.ières qui contribuent à bâtir la réputation du Québec comme destination de choix partout dans le monde et génèrent un apport économique important pour les régions. Les mesures annoncées aujourd’hui dans le budget sont très positives, car elles concilient les actions avec les ambitions. Nous tenons à remercier la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, et son équipe d’avoir porté les demandes de l’industrie et de l’accompagner dans sa relance et le ministre des Finances, monsieur Éric Girard, pour la considération portée à notre secteur économique. En agissant en partenariat avec les associations, les entreprises et le ministère du Tourisme, nous sommes confiants que l’année 2022, appuyée de ce financement, marquera la relance durable du tourisme québécois. » 

Martin Soucy, président-directeur général, Alliance de l’industrie touristique du Québec 

 

À propos de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec 

L’Alliance de l’industrie touristique du Québec est une organisation privée sans but lucratif qui fédère plus de 10 000 entreprises réunies au sein de 45 partenaires associatifs régionaux, sectoriels et affiliés. Elle représente les entreprises et les associations du secteur touristique pour propulser la performance de l’industrie tout en soutenant et en participant au développement de l’offre et à la mise en marché touristique de la destination. Depuis 2016, elle est le porte-voix de l’ensemble de l’industrie touristique québécoise. 

 

-30- 

Source et renseignements: 

Martin Lanouette
Conseiller en communications et relations de presse 

mlanouette@alliancetouristique.com

514 448-6295