L’industrie touristique a subi une décélération vertigineuse en moins de 4 jours : événements d’affaires, festivals, croisières, stations de ski, spas, attraits, restauration puis l’hôtellerie, le transport et le secteur du voyage ont été stoppés ou presque.  Ici, comme partout à travers le monde.

Le premier ministre du Québec a plusieurs fois prononcé le mot tourisme ces derniers jours, avec raison, car rappelons que ce secteur génère une activité économique de :

  • 16 milliards de $ au Québec et de 98 milliards de $ au Canada
  • 5,3 milliards de $ en revenus d’exportation (tourisme hors Québec)
  • 30 000 entreprises (12 % de l’ensemble des entreprises du Québec) dont plus des 2/3 se situent à l’extérieur des régions de Québec et de Montréal.  Elles sont majoritairement des petites entreprises (82 % ont moins de 20 employés).
  • 402 000 travailleurs (9 % des emplois générés par l’économie québécoise) participant à la vitalité économique du Québec.

L’impact est majeur.

SANTÉ PUBLIQUE : RESPECTONS LES RÈGLES

Les gouvernements ont pris des mesures importantes pour endiguer la crise sanitaire et éviter le pire pour la santé de la population.   À l’heure actuelle, la vie de tous les citoyens est chamboulée.

Je me joins aux voix de nos leaders qui demandent à tous de respecter ces règles.  Nous avons également une responsabilité de prendre soin les uns les autres durant cette crise. 

Le tout est essentiel afin de prévenir un scénario encore plus grave tout en favorisant un retour à une stabilité éventuelle qui permettra d’envisager une reprise.  Pour retourner en affaires, il faut étouffer la propagation du COVID-19.  Donc, continuons à passer le message et encourageons également le personnel de santé qui est actuellement au front.

SANTÉ DES ENTREPRISES : AGISSONS

Cette situation a de graves conséquences sur les entreprises et les travailleurs de notre industrie. Nous prenons la pleine mesure :

  • D’un manque de liquidité sur la survie de votre entreprise et de ce que vous avez bâti.
  • De l’impact sur les travailleurs qui sont votre force et aussi votre famille professionnelle.
  • De la réorganisation obligée pour faire face à la crise.
  • De votre appréhension pour le futur de votre entreprise et très certainement pour le tourisme en général.

Cellules de crise Entreprises

Pour demeurer agiles, rapides et cohérents, nous avons mis en place une cellule de crise Entreprises sous la présidence de Jean-Michel Ryan.  Elle est composée de 9 femmes et d’hommes, chefs d’entreprises, issus de tous les secteurs de notre industrie et elle représente tant les petites que les plus grandes entreprises.  Elle a pour objectifs de :

  • Obtenir rapidement le pouls des entreprises (en complément à l’action des associations).
  • Recommander en temps réel des solutions concrètes aux gouvernements.
  • Coordonner notre action avec la Fédération des Chambres de commerce et le Conseil du patronat.

Coordination avec les gouvernements

Par ailleurs, vous savez que la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, est membre du comité de vigilance économique du gouvernement du Québec.  Elle est en action et a délégué deux membres de son équipe au sein des deux cellules de crise que nous avons mises en place pour supporter le gouvernement et l’industrie.

Le gouvernement du Québec coordonne ses mesures avec celles du gouvernement du Canada. Aussi, nous sommes en communication sur une base régulière avec le cabinet de la ministre du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly, l’équipe de Développement économique Canada (DEC) ainsi que l’Association canadienne de l’industrie touristique canadienne (AITC).

Des mesures au temps 1 de la crise

De nombreuses mesures ont été mises en place par les deux paliers de gouvernement la semaine dernière.  Vous pouvez les consulter à www.alliancetouristique.com/covid19 où l’information est mise à jour en continu.

Nous avons déjà indiqué aux deux paliers de gouvernement que ces mesures doivent faire l’objet d’une coordination exemplaire et qu’elles doivent être simples, faciles à communiquer et accessibles pour les entreprises ainsi que pour les travailleurs.

Dans un premier temps, il est important de faire appel à votre institution financière qui dispose des liquidités pour soutenir les entreprises qui en ont besoin. Nous sommes conscients que cette aide essentielle représente des premiers pas et nous sommes confiants qu’il y aura d’autres pas de fait.

Une première ligne d’associations touristiques pour vous soutenir

Les 43 associations touristiques régionales, sectorielles et locales sont unies au sein de l’Alliance avant et depuis le début de la crise pour agir en étroite collaboration avec le ministère du Tourisme afin de pouvoir :

  • Être à votre écoute ;
  • Faciliter votre recherche d’information ;
  • Établir et diffuser des outils pertinents visant à vous aider à gérer la crise dans votre entreprise et à mieux comprendre les impacts des annonces gouvernementales sur votre réalité ;
  • Transmettre vos demandes aux deux paliers de gouvernements et leur recommander des solutions en temps réel.

Sans se substituer aux gouvernements qui gèrent les mesures s’adressant spécifiquement aux entreprises et aux travailleurs, ces associations sont en quelque sorte votre Croix Rouge touristique. Elles sont en première ligne avec vous et elles sont les relayeuses pour vous accompagner. Nous parlons d’une seule voix, plus forte, claire et omniprésente auprès des instances concernées.

Travailleurs autonomes et relève touristique

Nous savons que plusieurs travailleurs autonomes œuvrent au sein de notre industrie et que des étudiants et stagiaires qui souhaitaient se joindre à notre industrie sont également affectés par la situation. Nous vous entendons. Nos efforts premiers dans cette crise sont dirigés vers la protection du tissu socio-économique des entreprises et travailleurs de celles-ci certes, mais nous tenons la barre pour tous.

L’importance de l’achat local   

Si nous souhaitons soutenir notre économie, comme citoyen et comme entreprise, il importe de débuter par l’achat local, ici au Québec. Ce sera déjà un coup de pouce aux diverses entreprises déjà affectées. Et il en va de même pour la période des vacances à venir. Soutenons les entreprises et commerces d’ici !

CE QUE NOUS SAVONS D’AUJOURD’HUI

Tout comme vous, j’assiste, comme père, comme leader d’entreprise et d’industrie ainsi que comme ami à ce que chacun d’entre nous n’aurait pas pu croire, il n’y a moins de 14 jours. La COVID-19 marquera l’humanité, tout comme ces événements que nous pouvions lire dans les grands livres d’histoire.

Cette crise met à l’épreuve notre résilience et appelle notre capacité d’adaptation comme jamais auparavant. Chaque jour, elle transforme déjà ce qui existait et elle nous oblige à agir rapidement.

J’œuvre depuis 3 ans avec des collègues engagés et déterminés au sein des partenaires associatifs, du ministère du Tourisme et de l’Alliance. Ces derniers jours, ils ont une fois de plus fait la démonstration que notre industrie pouvait compter sur un réseau d’expertise qui est agile, réactif et collaboratif.

Nous aurons encore beaucoup de travail à abattre dans les prochaines semaines pour passer à travers cette crise et nous serons là pour nos familles, nos amis, nos entreprises et notre industrie. Ce que nous vivons apportera des apprentissages importants pour l’avenir que nous devrons saisir. Chaque sortie de crise présente de grandes opportunités et le tourisme a toujours participé à la relance des économies mondiales à la suite de crises.

Je demeure confiant pour l’avenir, soyons tous forts, l’industrie touristique du Québec saura se relever.

 

Martin Soucy

Président-directeur général